Transmédia & Musique

Le lien entre transmédia et musique n’est pas forcément évident à voir. Pourtant, il existe bel et bien et c’est ce que nous allons aujourd’hui essayer de démontrer grâce à l’article « Un regard transmédia sur l’industrie de la musique » écrit par  le Transmedia Lab. Un article du Transmedia Lab a d’ailleurs déjà été traité sur notre blog, Pottermore : un univers dédié aux fans d’Harry Potter. Je vous invite à aller le consulter afin d’en savoir un peu plus sur ce Lab.

Nous parlons bien d’industrie de la musique, et derrière chaque industrie, il y a bien évidemment une stratégie marketing. Pourquoi le transmédia n’interviendrait-il pas?
En effet, l’industrie de la musique a été révolutionné par l’arrivée du numérique et d’internet. Les vinyles et les CDs laissent de plus en plus la place au piratage et aux plateformes numériques. La musique connaît les mêmes problèmes que l’industrie audiovisuelle et doit également faire face à une tendance à zapper plus rapidement dû notamment à la concurrence.
Mais il ne faut pas voir que du mal dans l’arrivée du numérique, bien au contraire, il offre de nombreuses possibilités de développement et de créativité.
Il s’agit désormais de renforcer les « relations avec le public à travers le storytelling ».

eff8b4b63e0f0ab7cb90055452e0e9bd44c3b376_sample-2
Vinyles

Dans une première partie, le Transmedia Lab étudie les nouveaux modèles de distribution.
Étonnement, la musique ne représente que 2,9% des téléchargements illégaux. Le piratage n’est donc pas le principal problème des auteurs et des maisons de disques. En revanche, les fournisseurs d’accès gratuit à la musique tels que Spotify ou Youtube sont un bien plus gros problème pour les maisons de disques et cela entraîne parfois des luttes qui se terminent en justice. L’arrivée des nouvelles technologies n’est pas toujours appréciée.

Face à l’explosion du numérique, le monde de la musique est donc à une nécessité de faire évoluer ses plates-formes de distribution. Cela induit aussi un changement dans la manière de vendre la musique.
Des plateformes telles que Last.fm, iTunes ou encore Amazon sont depuis des années au cœur de la « musique digitale ». Apple occupe désormais, à travers son application iTunes, une position de leader des plateformes de diffusion de musique.

Une autre partie traite quant à elle d’une nouvelle notion qui n’existait pas il y a quelques années : la raison d’acheter.
En effet, la grande question qui se pose, c’est pourquoi acheter une musique quand on peut l’avoir gratuitement ? Gerd Leonhard, consultant en communication et média, s’est posé la question en comparant la musique à l’eau. Pourquoi payer pour une bouteille d’eau quand celle-ci est disponible gratuitement au robinet ?
La solution suggérée par l’auteur est que nous ne vendons pas simplement de la musique, mais une bien expérience musicale.
Robert Pratten, fondateur de Transmedia Storyteller, et consultant transmédia, envisage de « mettre l’artiste dans une position de catalyseur social, d’être en connexion directe avec les communautés et de leur donner un motif pour dépenser leur argent ».

Cela peut paraître évident, mais les fans seront susceptibles de vouloir prolonger une expérience qui les a fait vibrer. L’univers musical dans lequel ils sont immergés consolide le sentiment d’appartenance à une communauté qui partage les mêmes valeurs qu’eux.

Les univers inspirés par leur musique, leurs vies ou leurs personnages sont autant d’éléments qui vont contribuer à cultiver tout un univers autour d’eux.

and-the-winner-is-les-fans-4
Fans de heavy metal

Des artistes comme Michael Jackson, les Daft Punk, le groupe Gorillaz, le rappeur Jay-Z ou encore le groupe de rock Nine Inch Nails font partit des avant-gardistes de la musique transmédia. Ils ont su créer un univers, leur univers, à travers lequel ils font contribuer les fans et leur communauté. De la sorte, ils les fidélisent.
Cette fidélisation des fans rappelle bien évidemment ce que nous avons déjà vu et étudié et rentre totalement dans la stratégie marketing qui est de plus en plus mise en place et facilitée par notre société de consommation : le transmédia storytelling.

E.M.

Image à la une : Photo de concert

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s